Navigation – Plan du site
Articles

Prolifération de l'algue Caulerpa racemosa dans les écosystèmes littoraux de l'Algérie : état des lieux et des connaissances

Mohamed El Amine Bentaallah et Ahmed Kerfouf
p. 157-164

Résumé

Caulerpa racemosa est une chlorophyte invasive décrite pour la première fois en Australie en 1858. Elle a colonisé les côtes de 15 pays depuis 1990 et une grande majorité des îles méditerranéennes. Le suivi de sa prolifération est pris en compte par les organismes internationaux.
Caulerpa racemosa a été identifiée pour la première fois en Algérie en 2006 près du port d'Alger, et sa prolifération commence à être perceptible. En effet, Caulerpa racemosa var. cylindracea est de plus en plus signalée dans plusieurs zones côtières dont 9 au centre et 2 à l'Ouest algérien avec une répartition bathymétrique qui s'étend jusqu'à 29 m de profondeur.
L'objectif de la présente étude est de présenter un état des lieux global des études portant sur la présence de l'algue Caulerpa racemosa sur le littoral algérien. Il constituera ainsi une source d'information sur sa répartition et son extension géographique.

Caulerpa racemosa is an invasive chlorophyte described for the first time in Australia in 1858. It has colonized coasts of 15 countries since 1990 including the majority of Mediterranean islands. The monitoring of its proliferation is undertaken by international organisms.
Caulerpa racemosa has been identified for the first time in Algeria in 2006 near the harbour of Algiers, and since that time, its proliferation has begun to be noticeable. Caulerpa racemosa var. Cylindracea has been reported in several coastal areas including 9 in the centre and 2 in western Algeria with a depth distribution that extends up to 29 m.
The objective of this study is to provide an overview of global studies on the presence of Caulerpa racemesa along the Algerian coast. It will constitute a source of information on its distribution and geographical range.

Haut de page

Texte intégral

I - Introduction

1Caulerpa racemosa est une macrophyte originaire du sud-ouest de l'Australie et dont l'aire de répartition actuelle est préoccupante, vue sa présence dans les mers tropicales et tempérées chaudes. Elle est décrite dans la littérature avec de nombreuses variétés et formes différentes qui pourraient en fait masquer plusieurs espèces distinctes (M. VERLAQUE et al., 2000).

2La forme Caulerpa racemosa, considérée comme envahissante par de nombreux auteurs (M. VERLAQUE et al., 2003, 2004 ; L. PIAZZI et al., 2005), est la variété cylindracea. Elle a été signalée pour la première fois au début des années 1990 dans le sud de la Méditerranée orientale, dans le port de Tripoli en Libye (N. NIZAMUDDIN, 1991) (Fig. 1) et elle n'a depuiscessé d'étendre son aire de répartition géographique, de la Libye aux îles Baléares. À ce jour, elle a été signalée dans une quinzaine de pays du bassin méditerranéen.

3Caulerpa racemosa présente des particularités qui la rendent très compétitive vis-à-vis des peuplements indigènes. En effet, l'extrême rapidité de son expansion est attribuée à la diversité et à l'efficacité de ses modes de reproduction, ainsi qu'à la synthèse de métabolites secondaires toxiques qui contribuent non seulement à la protéger des herbivores mais aussi à diminuer la compétition par des interactions chimiques vis-à-vis des autres espèces de macroalgues, ce qui par conséquent lui assure la maîtrise du substrat (R. RANIELLO et al., 2007).

II - Collecte des données

4Afin d'identifier toute étude portant sur Caulerpa racemosa en Algérie et dresser notre état des lieux, plusieurs bases de données ont été consultées sur internet en utilisant différents mots-clés en rapport avec le sujet traité (algues invasives, macrophytes, Caulerpa, Algérie). Des documents bibliographiques (thèses de doctorat, mémoires de Magister et d'ingéniorat) de différentes bibliothèques universitaires algériennes (Oran, Mostaganem et Alger en particulier), ont fait l'objet de recherches minutieuses pour collecter des informations sur la présence de cette algue sur le littoral algérien.

III - Résultats

5Les études portant sur les macroalgues invasives en général, et l'espèce Caulerpa racemosa en particulier, sont rares et fragmentaires pour Algérie. L'ensemble des travaux consultés est constitué de trois articles de recherche publiés, trois communications dans des manifestations scientifiques internationales, deux mémoires de fin d'études de Magister et une thèse de Doctorat.

6Seuls les résultats de B. BACHIR BOUIDJRA et al. (2010-a, 2010-b) semblent être complets puisqu'ils ont réussi à déterminer la surface et le linéaire côtier atteints par cette algue invasive, respectivement de 10500 m² et 700 m à Salamandre et 4000 m2 et 200 m à Stidia. Les autres auteurs n'ont fait que mentionner sa présence et dans le meilleur des cas la nature du substrat qu'elle occupe.

1 ) Situation actuelle de Caulerpa racemosa

7L'espèce Caulerpa racemosa var. cylindracea a fait l'objet de nombreux travaux de prospection et d'identification dans le bassin méditerranéen oriental : en Albanie (V. DI MARTINO et G. GIACCONE, 1995), à Chypre (M. HADJICHRISTOPHOROU et al., 1997), à Malte (D.T. STEVENS, 1999), en Turquie (S. CIRIK, 1999), en Tunisie (S. BELKHIRIA, 1999), en Croatie (A. ŽULJEVIC et al., 2003) et au Monténégro (J.M. COTTALLORGA et al., 2008). Sa présence a été signalée également en Méditerranée occidentale : en Italie (G. ALONGI et al., 1993), en France (O. JOUSSON et al., 2001), en Espagne (E. BALLESTEROS et al., 1999), en Algérie (N. OULD-AHMED et A. MEINESZ, 2007), ainsi que sur les côtes méditerranéennes du Maroc (Enclave espagnole de Ceuta) et à Monaco (J.M. COTTALLORDA et al., 2008) (Fig. 1).

Figure 1 - Première identification de Caulerpa racemosa en Libye en 1991 (flèche) et localisations déterminées depuis (points) en Méditerranée et aux îles Canaries.

Figure 1 - Première identification de Caulerpa racemosa en Libye en 1991 (flèche) et localisations déterminées depuis (points) en Méditerranée et aux îles Canaries.

Sources : M. VERLAQUE et al. (2004) et L. PIAZZI et al. (2005), modifiées.

8En Algérie, Caulerpa prolifera (Forsskal) Lamouroux a été pendant longtemps la seule espèce du genre Caulerpa présente sur ses côtes (G. HAMEL, 1930 ; N. OULD AHMED, 2004). Depuis que les espèces Caulerpa taxifolia (M. Vahl) Agardh et Caulerpa racemosa var. cylindracea (Sonder) ont été signalées dans le nord de la Méditerranée, le suivi de leur expansion est devenu une préoccupation d'actualité, en particulier pour Caulerpa racemosa. M. VERLAQUE et al. (2003) suggèrent que trois formes coexistent en Méditerranée : la variété turbinata-uvifera [un intermédiaire entre la variété turbinata (J. Agardh) Eubank et la variété uvifera (C. Agardh) J. Agardh (M. VERLAQUE et al., 2000)], en Tunisie et au Liban ; la variété lamourouxii (Turner) Weber-van Bosse forme requinii (Montagne) Weber-van Bosse (M. VERLAQUE et al., 2000), dans le bassin oriental de la Méditerranée : Turquie, Chypre, Syrie et Palestine ; et enfin la variété cylindracea (Sonder) Verlaque, Huisman et Boudouresque (M. VERLAQUE et al., 2003), sur le pourtour du bassin occidental, à l'exception du Maroc, et dans de nombreux pays du bassin oriental.

9La seule forme identifiée à ce jour sur le littoral algérien est Caulerpa racemosa var. cylindracea, et cela à l'ouest et au centre.

2 ) Distribution de Caulerpa racemosa sur le littoral algérien

10La présence de l'algue invasive Caulerpa racemosa dans une localité éloignée des autres zones décrites en Méditerranée en 2006 (N. OULD AHMED et A. MENEISZ, 2007) renforce l'hypothèse de la dissémination anthropique de cette algue en Méditerranée (M. VERLAQUE et al., 2000, 2003, 2004 ; L. PIAZZI et al,. 2005). Elle a été signalée également dans plusieurs localités de la région d'Alger entre les années 2006 et 2009. De nos jours, elle a été identifiée dans neuf zones de la côte algéroise et dans deux autres à Mostaganem, sur la côte ouest algérienne. Cette algue est probablement bien distribuée sur le littoral algérien, mais peu d'informations émanent des régions ouest et est par rapport au centre du littoral algérien.

11Caulerpa racemosa a été observée pour la première fois en Algérie en 2005, sans pour autant être abondante (H. SERIDI et K. KABRANE, 2010). C'est essentiellement depuis 2006, que l'ampleur de la propagation de Caulerpa racemosa a été mise en évidence (N. OULD AHMED et A. MENEISZ, 2007).

12La compilation des résultats de notre recherche sur les travaux de recensement de Caulerpa racemosa en Algérie nous a permis d'évaluer l'extension de son aire de répartition actuelle (Fig. 2).

Figure 2 - Localisation géographique de Caulerpa racemosa sur le littoral algérien.

Figure 2 - Localisation géographique de Caulerpa racemosa sur le littoral algérien.

Sources : N. OULD AHMED et A. MENEISZ (2007), H. SERIDI (2007), B. BACHIR BOUIDJRA et al. (2010-a, 2010-b), S. LAMOUTI et al. (2011), modifiées.

13L'algue a été identifiée pour la première fois à Bou-Ismail en 2006 (N. OULD AHMED et A. MENEISZ, 2007). D'autres travaux ont permis de mentionner sa présence à Bordj El Kiffan à l'est d'Alger (H. SERIDI, 2007) et dans différentes zones du littoral d'Alger (S. LAMOUTI et al., 2011).

14Sur la côte ouest algérienne, B. BACHIR BOUIADJRA et ses collaborateurs déterminèrent la présence de plusieurs peuplements dans le golfe d'Arzew à Stidia et à proximité du port de Salamandre à l'Ouest de Mostaganem (B. BACHIR BOUIDJRA et al, 2010-a, 2010-b).

15D'autres études universitaires réalisées dans les régions du centre ont permis de l'observer à différentes profondeurs (au delà de -20 m), mais n'ont pas fait l'objet de publications (H. SERIDI et K. KABRANE, 2010).

16Il faut savoir que la représentation de la distribution actuelle de Caulerpa racemosa en Algérie n'est que partielle, l'expansion de l'algue sur l'ensemble du littoral n'étant pas parfaitement connue.

3 ) Caractéristiques des populations de Caulerpa racemosa en Algérie

17Caulerpa racemosa a été rencontrée à des profondeurs allant de quelques centimètres jusqu'à 29 mètres, sur des substrats divers (dur, sableux, vaseux), entre les rhizomes de phanérogames marines, entre les algues médiolittorales inférieures et infralittorales supérieures, sur les mattes mortes et sur divers déchets solides (S. LAMOUTI et al., 2011).

18L'espèce se trouve dans des zones où les activités de pêche et de plaisance sont très développées ce qui contribue donc très largement à sa propagation. La comparaison des données obtenues entre 2005 et 2010 indique une prolifération importante dans des zones où l'espèce était peu ou pas représentée (S. LAMOUTI, 2010).

19Tous les spécimens récoltés présentaient le même aspect avec des stolons ramifiés irrégulièrement et enchevêtrés, fixés au substrat par des rhizoïdes incolores (H. SERIDI et K. KABRANE, 2010). Ainsi l'espèce est souvent associée à Corallina elongata J. Ellis et Solander, espèce indicatrice de perturbation du milieu par des apports d'eaux usées riches en matières organiques (H. SERIDI et K. KABRANE, 2010).

20Les résultats des observations de tous les recensements de Caulerpa racemosa en Algérie (Tab. I) indiquent le lieu, l'année de la première observation, la profondeur et le type du fond.

Tableau I - Caractéristiques des colonisations de Caulerpa racemosa en Algérie.

Tableau I - Caractéristiques des colonisations de Caulerpa racemosa en Algérie.

* : dates classées par ordre croissant de haut en bas.

IV - Conclusion

21Les travaux portant sur les invasions biologiques de l'écosystème marin en Algérie et en particulier par les souches de Caulerpa racemosa sont rares et fragmentaires par rapport à ceux des autres pays de la rive nord méditerranéenne. Peu d'études, à ce jour, ont pu préciser son extension sur les côtes algériennes.

22Caulerpa racemosa est principalement localisée dans la région centre du littoral algérien où elle recouvre des substrats très variés allant de la vase à la roche. Elle a été découverte à différentes profondeurs au cours de suivis phytosociologiques des peuplements de macrophytes dans différentes zones côtières de l'Algérois. Sa présence sur les côtes ouest algériennes fait l'objet d'un suivi de tout ce littoral afin de mieux évaluer l'ampleur de sa prolifération, car cette variété invasive de Caulerpa racemosa s'est répandue en Algérie en très peu de temps.

Remerciements : Les auteurs tiennent à remercier le Professeur Alexandre MEINESZ, de l'Université de Nice - Sophia-Antipolis, et Souad LAMOUTI, du Centre National de Recherche et de Développement de la Pêche et de l'Aquaculture, pour leur avoir procuré une partie de la documentation référencée dans le texte, ainsi que le Professeur Jean-Louis BALLAIS pour avoir suivi de près le processus de correction et de finalisation de l'article.

Haut de page

Bibliographie

ALONGI G., CORMACI M., FURNARI G. et GIACCONE G. (1993) - Prima segnalazione di Caulerpa racemosa (Chlorophyceae, Caulerpales) per le coste italiane. Bollettino dell'Accademia Gioenia di Scienze Naturali Catania, vol. 26, n° 342, p. 9-53.

BACHIR BOUIADJRA B., BELBACHIR N., BENKADA M.Y., MAAROUF A.et RIADI H. (2010­a) - Sur la présence de l'algue marine Caulerpa racemosa (Forsskal) J, Agardh (Caulerpales, Chlorophyta) devant la côte Mostaganemoise (Ouest Algérie). Acta Botanica Malacitana, vol. 35, p. 1-7.

BACHIR BOUIADJRA B., TALEB M.Z., BENKADA M.Y., MAROUF A., YOUCEF M. et RIADI H., (2010-b) - First record of the invasive alga Caulerpa racemosa (Caulerpales, Chlorophyta) in the Gulf of Arzew (western Algeria). Aquatic Invasions, vol. 5, suppl. 1, p. 97-101.

BALLESTEROS E., GRAU M. et RIERA F. (1999) - Caulerpa racemosa (Forsskal) J. Agardh (Caulerpales, Chlorophyta) a Mallorca. Bollet de la Societat historia Natural de les Balears, vol. 42, p. 68.

BELKHIRIA S. (1999) - Tunisie. Actes du Workshop "Invasive Caulerpa Species in the Mediterranean" (Athènes), Édit. United Nations Environment Program / Mediterranean Action Plan, Technical Report Series, vol. 125, p. 295-296.

COTTALLORDA J.M., GRATIOT J., MANNONI P.A. et VAUGELAS J. de (2008) - Évaluation cartographique de l'expansion des Caulerpes envahissantes le long du littoral monégasque et ses parages immédiats (Cap d'Ail - Cap Martin). Campagne 2006-2008. Édit. Accord RAMOGE et Université de Nice - Sophia-Antipolis (EA 4228 ECOMERS), 46 p. + carte HT.

CIRIK S. (1999) - Turquie. Actes du Workshop "Invasive Caulerpa Species in the Mediterranean" (Athènes), Édit. United Nations Environment Program / Mediterranean Action Plan, Technical Report Series, vol. 125, p. 299-300.

DI MARTINO V. et GIACCONE G. (1995) - La dispersione in Mediterraneo di alghe tropicali del genere Caulerpa. Bollettino dell'Accademia Gioenia di Scienze Naturali Catania, vol. 28, n° 349, p. 693-705.

HADJICHRISTOPHOROU M., ARGYROU M., DEMETROPOULOS A. et BIANCHI T.S. (1997) - A species list of the sublittoral soft-bottom macrobenthos of Cyprus. Acta Adriatica, vol. 38, n° 1, p. 3-32.

HAMEL G. (1930) - Les caulerpes méditerranéennes. Revue Algologique, n° 5, p. 229-230.

JOUSSON O., PAWLOWSKI J., ZANINETTI L., MEINESZ A. et BOUDOURESQUE C.F. (2001) - Intra-individual genetic polymorphism in Caulerpa taxifolia populations and related Caulerpa species. Actes du"Fourth International Workshop on Caulerpa taxifolia" (Marseille), V. GRAVEZ, S. RUITTON, C.F. BOUDOURESQUE, L. LE DIREACH, A. MEINESZ, G. SCABBIA et M. VERLAQUE édit., Édit. GIS Posidonie, Marseille, p. 12-18.

LAMOUTI S. (2010) - Contribution au développement de cartes biocénotiques dans la région centre de la côte algérienne par la combinaison de méthodes de télédétection et d'observation in situ. Mémoire de Magister, Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene (USTHB), Alger, 78 p.

LAMOUTI S., REBZANI C. et BACHARI N.E.I. (2011) - Répartition de deux espèces introduites à caractère invasif dans la région centre de la côte algéroise : Caulerpa racemosa et Oculina patagonica. Actes de la "Conférence Méditerranéenne Côtière et Maritime" (Tanger), 2ème édition, p. 361-366, disponible en ligne sur http://www.paralia.fr.

NIZAMUDDIN M. (1991) - The Green Marine Algae of Libya. Édit. ELGA Publisher, Berne, 227 p.

OULD AHMED N. (1994) - Étude des espèces phytobenthiques au voisinage de la centrale thermique de Mers El Hadjaj (golfe d'Arzew ; Ouest Algérien) : Mention particulière sur une espèce remarquable chlorophyte, Caulerpa prolifera (Forsskal) Lamoureux. Thèse de Magister, Institut des Sciences de la Mer et de l'Aménagement du Littoral (ISMAL), Alger, 177 p. + annexes.

OULD AHMED N. et MEINESZ A. (2007) - First record of the invasive alga Caulerpa racemosa on the coast of Algeria. Cryptogamie, Algologie, vol. 28, n° 3, p. 303-305.

PIAZZI L., MEINESZ A., VERLAQUE M., AKCALI B., ANTOLIC B., ARGYROU M., BALATA D., BALLESTEROS E., CALVO S., CINELLI F., CIRIK S., COSSU A., D'ARCHINO R., DJELLOULI A., JAVEL F., LANFRANCO E., MIFSUD C., PALA D., PANAYOTIDIS P., PEIRANO A., PERGENT G., PETROCELLI A., RUITTON S., ŽULJEVIC A. et CECCHERELLI G. (2005) - Invasion of Caulerpa racemosa var. cylindracea (Caulerpales, Chlorophyta) in the Mediterranean Sea: an assessment of the spread. Cryptogamie, Algologie, vol. 26, n° 2, p. 189-202.

RANIELLO R., MOLLO E., LORENTI M., GAVAGNIN M. et CRISTINA BUIA M. (2007) - Phytotoxic activity of caulerpenyne from the Mediterranean invasive variety of Caulerpa racemosa: a potential allelochemical. Biological Invasions, vol. 9, p. 361-368.

SERIDI H. (2007) - Étude de la flore algale de l'Algérie, Étude phytosociologique des peuplements algaux photophiles de l'infralittoral superficiel de substrat dur. Thèse de Doctorat, Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene (USTHB), Alger, 174 p.

SERIDI H. et KABRANE K. (2010) - Progression de Caulerpa racemosa (caulerpales, Chlorophyta) sur le littoral algérien. Actes du "4th Mediterranean Symposium on Marine Vegetation" (Yasmine-Hammamet), S. EL ASMI, H. LANGAR. et W. BELGACEM édit., Édit. RAC/SPA (Regional Activity Centre for Specially Protected Areas), Tunis, p. 125-128.

STEVENS D.T. (1999) - Malta. Actes du Workshop "Invasive Caulerpa Species in the Mediterranean" (Athènes), Édit. United Nations Environment Program / Mediterranean Action Plan, Technical Report Series, vol. 125, p. 279-281.

VERLAQUE M., BOUDOURESQUE C.F., MEINESZ A. et GRAVEZ V. (2000) - The Caulerpa racemosa complex (Caulerpales, Ulvophyceae) in the Mediterranean Sea. Botanica Marina, vol. 43, p. 49-68.

VERLAQUE M., DURAND C., HUISMAN J.M., BOUDOURESQUE C.F. et LE PARCO Y. (2003) - On the identity and origin of the Mediterranean invasive Caulerpa racemosa (Caulerpales, Chlorophyta). European Journal of Phycology, vol. 38, p. 325-339.

VERLAQUE M., AFONSO-CARRILLO J., GIL-RODRIGUEZ M.C., DURAND C, BOUDOURESQUE C.F. et LE PARCO Y. (2004) - Blitzkrieg in a marine invasion: Caulerpa racemosa var. cylindracea (Bryopsidales, Chlorophyta) reaches the Canary Islands (North-East Atlantic). Biological Invasions, vol. 6, n° 3, p. 269-281.

ŽULJEVIC A., ANTOLIC B. et ONOFRI V. (2003) - First record of Caulerpa racemosa (Caulerpales: Chlorophyta) in the Adriatic Sea. Journal of the Marine Biological Association of the UK, vol. 83, p. 711-712.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1 - Première identification de Caulerpa racemosa en Libye en 1991 (flèche) et localisations déterminées depuis (points) en Méditerranée et aux îles Canaries.
Légende Sources : M. VERLAQUE et al. (2004) et L. PIAZZI et al. (2005), modifiées.
URL http://physio-geo.revues.org/docannexe/image/3238/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Titre Figure 2 - Localisation géographique de Caulerpa racemosa sur le littoral algérien.
Légende Sources : N. OULD AHMED et A. MENEISZ (2007), H. SERIDI (2007), B. BACHIR BOUIDJRA et al. (2010-a, 2010-b), S. LAMOUTI et al. (2011), modifiées.
URL http://physio-geo.revues.org/docannexe/image/3238/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 144k
Titre Tableau I - Caractéristiques des colonisations de Caulerpa racemosa en Algérie.
Légende * : dates classées par ordre croissant de haut en bas.
URL http://physio-geo.revues.org/docannexe/image/3238/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 284k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mohamed El Amine Bentaallah et Ahmed Kerfouf, « Prolifération de l'algue Caulerpa racemosa dans les écosystèmes littoraux de l'Algérie : état des lieux et des connaissances », Physio-Géo, Volume 7 | -1, 157-164.

Référence électronique

Mohamed El Amine Bentaallah et Ahmed Kerfouf, « Prolifération de l'algue Caulerpa racemosa dans les écosystèmes littoraux de l'Algérie : état des lieux et des connaissances », Physio-Géo [En ligne], Volume 7 | 2013, mis en ligne le 29 juin 2013, consulté le 23 avril 2017. URL : http://physio-geo.revues.org/3238 ; DOI : 10.4000/physio-geo.3238

Haut de page

Auteurs

Mohamed El Amine Bentaallah

Laboratoire d'éco-développement des espaces, Département des sciences de l'environnement, Faculté des sciences, Université Djillali Liabès, BP 89, SIDI-BEL-ABBÈS, 22000, ALGÉRIE.
Courriel :bentaallah.a@gmail.com

Ahmed Kerfouf

Laboratoire d'éco-développement des espaces, Département des sciences de l'environnement, Faculté des sciences, Université Djillali Liabès, BP 89, SIDI-BEL-ABBÈS, 22000, ALGÉRIE.
Courriel :kerfoufahmed@yahoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de Physio-Géo - Géographie Physique et Environnement sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Revues.org